La dentelle à pièces rapportées

Au début du 17e siècle, apparaît à Bruxelles la technique de la dentelle à pièces rapportées. Travail à la chaîne avant la lettre, cette technique permet la réalisation de grandes pièces par la division du travail entre plusieurs dentellières. Les différents motifs une fois exécutés sont rassemblés au moyen de brides ou d’un fond (comme le drochel, par exemple) de manière à reconstituer le projet original. Cette technique permet la réalisation de pièces de plus en plus grandes, le nombre de mains étant illimité. Elle sera à la base de la gloire de la dentelle de Bruxelles.


Barbes de coiffure rassemblées. Début du 18e siècle